Homepage

 

DESNY

 

DESNY est une célèbre maison de création de l’entre-deux guerres, qui conçut entre 1927 et 1933, à la fois du mobilier, des luminaires, de l’orfèvrerie, des tapis et des aménagements intérieurs. Desny dont le nom est issu de la contraction du mot dessin et NAUNY, était plus qu’une “Maison”, une entreprise de création, représentant le goût et le style d’un seul homme : Clément NAUNY. Elle fut créée à Paris, en 1927, par M. Clément NAUNY, qui, associé à son frère Maurice NAUNY, à un dessinateur du nom de Louis POULIN, et à un chef d’atelier portant le nom de Henri DAGNEAU, concevait diverses créations, toutes pensées dans le but de s’adapter à une production industrielle. DESNY possédait une boutique, installée au 122, avenue des Champs-Elysées à Paris, et un atelier rue de Tunis, où était conçu chacun de ses modèles.

Issu d’une famille bourgeoise, Clément NAUNY est né à Oran le 28 septembre 1900, où il vécut jusqu’en 1918, date à laquelle il décide de partir à Paris pour faire du théâtre. Ainsi, avant de se lancer dans la décoration, Clément NAUNY s’est dans un premier temps dirigé vers une carrière d’acteur de théâtre et a quelque temps fait partie de la troupe des Pitoëff où il joue aux côtés de Michel SIMON. Ce passage dans le monde du théâtre à une époque où se développait une volonté de synthèse des arts, lui permis de rencontrer divers artistes d’avant-garde comme Alberto et Diego GIACOMETTI, André MASSON, et Jacques PREVERT qui devinrent ses amis. Plus tard, ils collaborent parfois à certains de ses aménagements, comme en témoignent les tapis qui prennent place dans les intérieurs de M. DAVID-WEILL et de M. Georges-Henri RIVIERE, réalisés d’après des cartons d’André MASSON.

Les créations de DESNY vont connaître un succès considérable, et il n’est pas rare de trouver ses réalisations prenant place dans divers intérieurs présentés dans les périodiques de l’époque. DESNY est en outre une maison réalisant des agencements intérieurs, les plus connus étant ceux réalisés pour M. Pierre-David WEILL, M. Georges-Henri RIVIERE et Mlle THURNAUER. Ces créations sont également appréciées par les férus de modernisme comme l’étaient l’architecte Rob MALLET-STEVENS ou le Maharadjah d’Indore, qui possédait divers objets DESNY dans son palais Manik Bagh en Indes.

Ce succès eut rapidement des conséquences exceptionnelles, et les maisons de couture les plus célèbres parmi lesquelles : Worth, Chanel, et Lucien LELONG, lui confieront la conception d’objets pour les éditer à leur nom. Enfin, il collabora et édita certaines des créations Rob MALLET-STEVENS, parmi lesquelles, une boîte à cigares reprenant la forme d’une architecture et un centre de table.

DESNY est surtout connu pour ses créations de luminaires à éclairage indirect, et ses pièces d’orfèvrerie aux registres de formes uniques et modernistes. En effet, Clément NAUNY se concentra tout particulièrement sur l’éclairage indirect dont il appréciait les qualités et les possibilités nouvelles qu’il offrait dans la conception globale d’un aménagement intérieur. Il s’exprimera d’ailleurs personnellement sur ce sujet dans un article publié en 1929, dans la revue “Lux”, où il défend ardemment ce nouveau moyen d’éclairage. La plupart de ses luminaires étaient réalisés en verre et en métal, et possédaient différents mécanismes permettant d’adapter leur forme et de varier l’intensité de la lumière émise selon les besoins de l’utilisateur. Certaines créations de luminaires appelées “Bibelots Lumineux” ou “Architectures Lumineuses” auront d’ailleurs pour seule fonction d’être des points lumineux éclairant le coin sombre d’une pièce, leur vocabulaire de formes étant parfois plus proche de la sculpture que du luminaire. Les pièces d’orfèvrerie de facture tout aussi moderne, comportaient elles aussi différents mécanismes qui les rendaient non plus uniquement décoratives, mais aussi rationnelles, la forme ne prenant jamais le pas sur la fonction.

La crise de 1929 et ses conséquences auront pourtant raison de cette Maison qui cessa son activité à la suite d’une faillite en 1933. Clément NAUNY ne se remit jamais tout à fait de cet échec et, s’il se tourna plus tard vers une autre activité créative, ce fut cette fois pour créer des bijoux fantaisie sous l’enseigne “Hippocampe”, toujours accompagné par les mêmes collaborateurs. Il aura toutefois une reconnaissance tardive de son travail, en apprenant l’acquisition en 1960 par le Musée d’Art Moderne de New York d’une pièce d’orfèvrerie réalisée par DESNY.

 

Autres biographies

Présentation Art NouveauCréateurs Précieux U.A.M.(Union des Artistes Modernes) Biographies Artistes L'actualité du Musée Expositions temporaires, prêts, échanges

   
© Chateau de Gourdon 2006
réalisation Orbicom
/ PH+